Monographie maintenant disponible

Miroirs, métamorphose et temps inversé
Sagamie Édition d’art, 2020
Texte de Claire Caland & Émilie Granjon
Détails : 124 pages, couleur, couverture rigide, français / anglais
Commander ici 

Type : Monographie
Auteurs: Fabienne Claire CALAND & Émilie GRANJON
Artist : Véronique LA PERRIÈRE M.
Description : 124 pages, couleur, 8,5 x 10 pouces, français / anglais
ISBN : 978-2-923612-59-1
Prix : 40$ (frais de poste inclus pour le Canada)

Disponible en ligne – commande par courriel: info@veroniquelaperrierem.com 
Paiement par virement Interac, PayPal ou chèque
Aussi disponible au centre Circa à Montréal

Ce livre est une rencontre entre une artiste en art visuel et deux critiques d’art, amies de longue date, qui ont l’habitude d’écrire à quatre mains. L’ouvrage approfondit la découverte de l’œuvre de La Perrière M. en explorant d’une façon ouverte et poétique l’écriture partagée et les images. En parcourant plus d’une décennie de la pratique du dessin de Véronique La Perrière M., et de sa recherche au travers d’autres médiums comme la vidéo et la photographie, Claire Caland et Émilie Granjon ont souhaité tracer une invitation au voyage. Ici les mots dialoguent avec la trajectoire créative de l’artiste, ouvrent des pistes de ré exion et créent des liens avec les mondes de la littérature, de la mythologie et de l’histoire de l’art.
Prenant une forme plus rhizomatique que linéaire, le lecteur est invité à parcourir ce livre, dans l’ordre ou dans le désordre, en arpentant trois territoires de pensée. Entremêlant la chronologie de production des œuvres, le triptyque « Miroirs », « Métamorphose », et « Mondes » tissent des toiles d’associations. Par le voyage des mots vers l’œuvre, le lecteur est convié à pénétrer dans l’univers délicat et surréel de l’artiste.

 

 

« L’artiste déploie son univers pour mieux penser : soi-même au milieu des autres, soi-même dans la solitude de la création, soi-même en animal ou en végétal, et aussi soi-même devenu les autres, une multitude d’autres qui se reflètent sur une surface miroitante. »

« C’est toujours un jeu des illusions comme au théâtre, une mise en scène de contes de fées pour tous âges. Les questions sont nombreuses. Qu’est-ce qui se cache dans les plis des robes des princesses ? Des portraits de femmes oubliées par l’Histoire. Sous la peau d’âne ? Des secrets et des mystères à percer. Au fond des miroirs ? Ce que l’on n’attend pas.
Il reste encore tant à contempler ! Des licornes et des statues vivantes, des arbres sur des tapis volants et des Méduses en fleurs. »

 

 

« “Raconte-nous encore des histoires”, supplient Claire et Émilie. Des histoires à rêver, à penser, à nous imaginer que tout est possible, que des ailes nous poussent dans le dos, que la fourrure nous protège des chasseurs, que nous puissions être ce que l’on veut. Et où l’on veut.

Véronique rit, et continue son œuvre. »